Attachée, la fente écartée, elle se fait caresser et pénétrée par des idiots qui ont la bite à la main. Il faut dire qu’un corps comme ça, c’est très tentant et que ses orifices sont ouverts et que la coquine ne sait plus si elle doit avoir peur ou être excitée.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×